FEP - Fédération d'Entraide Protestante > Actualités > Thématiques > Accueil de l’étranger > Entre le domicile et la maison de retraite, le béguinage

Entre le domicile et la maison de retraite, le béguinage

octogone

Parmi les solutions d’accueil de nos aînés lorsque les conditions de vie à domicile deviennent trop difficiles, il en est une qui, tout en permettant un maximum de préservation de l’intimité et de la liberté d’action, met en place les structures d’aides nécessaires, modulables selon les besoins et apportant un confort substantiel aux personnes en bénéficiant : c’est le « béguinage ».

C’est une des réponses aux enjeux du vieillissement et de l’allongement de l’espérance de vie de nos aînés.

Le béguinage, qu’est-ce que c’est ?
Le terme de béguinage désignait soit une communauté autonome de religieuses (les béguines), en particulier en Europe du nord, soit un ensemble de bâtiments intégrés, généralement construits autour d’une cour arborée, hébergeant une telle communauté, et comprenant non seulement les installations domestiques et monastiques, mais aussi des ateliers et une infirmerie.
Cet habitat groupé et participatif permet d’harmoniser les valeurs d’intimité et de liberté avec celles de convivialité et de solidarité.
C’est le projet soutenu par l’association du Home familial « L’eau vive », gérant actuellement l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) « Les trois sources », à Loperhet dans le Finistère.

La construction d’un nouvel EHPAD
Dans les mois qui viennent, il est envisagé de construire, sur un terrain de la propriété, une nouvelle structure d’accueil pour personnes âgées dépendantes de 70 lits. Les résidents actuels vont donc déménager à l’horizon 2015, libérant les locaux existants.

La réhabilitation de l’existant sous forme de village
Les locaux existants sont l’objet d’une étude de réhabilitation afin d’offrir à de nouvelles personnes, plus valides, moins dépendantes, l’occasion d’investir de petits appartements de deux ou trois pièces, optimisés pour permettre l’accueil des personnes à mobilité relativement réduite.
Ces logements, disposés autour d’un centre de vie où seront regroupés salle à manger, poste de soins, coin animation, sont actuellement disposés en forme de trapèze autour de cet îlot central. Les pavillons donnent à l’ensemble l’aspect d’un village aéré où la circulation s’organise facilement dans des allées bordées d’espaces verts. De petits squares et une tonnelle complètent l’aménagement, meublés de bancs et de fauteuils pour les causettes en plein air et les jeux de société.
La vie sera également organisée autour du temple où une vie ecclésiale est particulièrement active aujourd’hui déjà. Le minibus est également disponible pour les sorties dans la région, particulièrement riches en sites remarquables, mais aussi pour les courses au supermarché voisin quand les produits de la boutique de l’EHPAD ne sont pas suffisants. Les bureaux actuels, au sud de l’ensemble, pourront être conservés comme un pôle administratif où les résidents trouveront aide et conseil pour leurs démarches administratives et leurs besoins quotidiens.
Le plateau technique de l’EHPAD sera disponible pour traiter les urgences et apporter aux résidents qui le désirent les animations complémentaires, variées et adaptées. La proximité du centre de vacances et d’accueil, situé sur le même site, apportera, comme aujourd’hui, une dose appréciable d’intergénérationnel et de richesse donnant du relief et de la fraîcheur à la vie collective.
Structure intermédiaire entre le domicile et la maison de retraite, le béguinage est donc une alternative intéressante qui trouve également de plus en plus de succès auprès de nos aînés, peu pressés d’intégrer une structure trop fermée et proche de l’hôpital que représente l’EHPAD.

 

Georges Hervé
Secrétaire du Home Familial « L’eau vive »

Source : Médico-social, Proteste n°131, octobre 2012

Sur le même thème

Délit de solidarité : le guide

Le collectif Délinquants solidaires, est très impliquée, publie son guide sur le délit de solidarité. Un outil pour se mobiliser [...]

POURQUOI S’ABONNER A PROTESTE ?

Proteste est une revue trimestrielle, éditée par la Fédération de l’entraide protestante. Cette revue de 28 pages est proposée sur [...]