FEP - Fédération d'Entraide Protestante > Actualités > Actualités de la FEP > Évènements > Cinq propositions pour en finir avec le mal-logement et la grande exclusion

Cinq propositions pour en finir avec le mal-logement et la grande exclusion

Bandeau_Facebook v2

Depuis un mois, la FEP et les associations du Collectif des Associations Unies communiquent d’une seule voix afin de rétablir la vérité concernant le quotidien des grands exclus en France. Malgré les nombreuses alertes lancées par les associations en direction des candidats à l’élection présidentielle sur les difficultés sociales vécues aujourd’hui dans notre pays, le Collectif des Associations Unies s’inquiète vivement de l’indifférence de la plupart des candidats à l’égard des personnes sans abri et mal logées. A un mois du vote, 10 ans après l’interpellation des Enfants de Don Quichotte, et à l’approche de la fin du Plan Hiver et de la trêve des expulsions locatives, les associations se mobilisent pour replacer les personnes sans abri et mal logées au cœur des préoccupations des candidats à l’élection présidentielle. Le Collectif des Associations Unies a présenté cinq propositions majeures pour en finir avec le mal-logement et la grande exclusion lors d’une mobilisation ce jeudi 16 mars sur le Canal Saint-Martin, Paris 10ème.

Le Collectif a appelé les candidats à se prononcer dans les 5 jours sur ces 5 engagements incontournables pour que le prochain quinquennat soit celui du logement pour toutes et tous. Nous souhaitons que les candidats aux élections présidentielles s’engagent :

  1. Pour un accueil digne de toutes les personnes vulnérables, par le biais d’une offre d’un parc d’hébergement respectueux des personnes, d’un accompagnement des personnes sans-abri vers un accès direct au logement, d’une augmentation du nombre de places en Centres d’accueil pour les demandeurs d’asiles ;
  2. Pour qu’aucune expulsion locative ne soit lancée sans relogement, en instituant un moratoire sur les expulsions sans relogement, en rénovant les logements indignes et en stoppant les expulsions de squats ou de bidonvilles sans alternative ;
  3. Pour le maintien dans le logement des personnes vulnérables, grâce à la revalorisation des Aides personnes au logement, à la mise en place d’une Garantie Universelles des Loyers et à l’encadrement des loyers prévu par la loi Alur ;
  4. Pour le développement massif de l’offre de logements, par la construction de logements sociaux, de logements à vocation sociale et un développement de l’offre de logements accompagnés ;
  5. Pour un accompagnement à l’accès aux droits des personnes mal-logées, avec un financement dédié à toutes celles et ceux qui en ont besoin pour l’accès à l’emploi, à la santé et au logement, avec la mise en œuvre du droit à la domiciliation des personnes dépourvus de logement et par le biais du développement de l’offre d’accueils de jour dédiés aux personnes sans domicile.

Pour télécharger les cinq propositions du Collectif, cliquer ici

Sur le même thème