FEP - Fédération d'Entraide Protestante > Actualités > Thématiques > Accueil de l’étranger > Marche arrière dans la loi de finance : le crédit d’impôt pour l’aide aux réfugiés est abandonné

Marche arrière dans la loi de finance : le crédit d’impôt pour l’aide aux réfugiés est abandonné

Hier encore la FEP se réjouissait de l’adoption de l’amendement instaurant un crédit d’impôt pour les particuliers, accueillant chez eux des réfugiés en situation régulière. L’amendement proposait d’établir un crédit d’impôt de cinq euros par nuitée pour les hébergeurs, dans la limite de 1 500 euros par an.

Un geste qui se voulait plus symbolique qu’un réel avantage financier pour les familles d’accueils.
La mesure, adoptée par les députés contre l’avis du gouvernement, ne figurera finalement pas dans la loi de finances 2019.

La FEP regrette cette annulation dans la loi de finance.

Sur le même thème